La Compagnie TATOO

La chorégraphe

Les danseurs

flo 2017.jpg

L’introduction de la danse intégrée en France se situe fin des années 1990 avec des compagnies de danse qui ouvrent leurs ateliers aux personnes en situation de handicap et produisent des spectacles. Cette démarche reste avant tout artistique et non thérapeutique.

 

C’est dans cette mouvance que la compagnie de danse inclusive, Tatoo, se situe. Créée en 1992, elle évolue, en 1999, avec l’arrivée progressive dans son équipe d’une danseuse sourde et d’une danseuse paraplégique, donnant ainsi de nouvelles pistes de créativité à découvrir et aboutit à la création de 6 spectacles : « Modus Vivendi » (1999), « La légende du corail rouge » (2003), « Situations » (2007), 2SF-Rétrospective Situations Sans Frontières (2009), Le Poids des Anges (2012), 2SF (2017) et On a retrouvé les licornes (2022).

 

Son objectif est d’unir artistiquement la langue des signes (LSF), des textes diffusés par une bande son, le handicap moteur, des fauteuils roulants et le travail « en aveugle » pour les danseurs, tant dans une recherche de richesse chorégraphique et humaine que dans un souci de compréhension et d’intégration d’un plus large public.

 

Florence MEREGALLI

Interprète pour différents chorégraphes tels que Bruno VANDELLI, Bernard ESTRABAUT, Rick ODUMS, Bruce TAYLOR, Nacera BELAZA, Marc BERTHON, Florence MEREGALLI est aussi professeur et chorégraphe dans plusieurs pays autres que la France.

 

Elle signe deux chorégraphies au Japon (Tokyo) et travaille régulièrement avec la République Tchèque, la Suisse et l’Italie.

 

Sa formation pluridisciplinaire (Graham, Horton, Jazz, Modern’Jazz et Contemporain) lui permet d’évoluer dans une gestuelle fluide, rythmée alliant son passé jazz et son présent plus contemporain.

 

Sa curiosité pour le travail des mains dans la chorégraphie l’amène à y intégrer la Langue des Signes. Son goût du mouvement puissant et acrobatique, et celui des utilisations d’accessoires, la poussent à adapter la danse et les corps au fauteuil roulant. Son désir d’une danse plus sentie, vécue la dirige vers la découverte de la chorégraphie « en aveugle ».

 

 

«… Florence MEREGALLI utilise une voie chorégraphique qui va du jazz au contemporain, privilégiant les portés fulgurants comme le sol. Elle surgit à la fois de l’espace et du temps comme une Athéna portant le trophée de sa danse belliqueuse… »

Matinée soirée.

Emerentienne DUBOURG

Zoé BONNEAU

Gladys FOGGEA

Mael MITRAIL

Emmanuel POPLAWSKI